Accueil / Home
Gracq, La Route, extrait, p.11
Écrit par Bouamda   
23-10-2008
C'était une route fossile : la volonté qui avait sabré de cette estafilade les solitudes pour y faire affluer le sang et la sève était depuis longtemps morte, - et mortes mêmes les conditions qui avait guidé cette volonté; il restait une cicatrice blanchâtre et indurée, mangée peu à peu par la terre comme par une chair qui se reforme, dont la direction creusait encore l'horizon vaguement; un signe engourdi, crépusculaire, d'aller plus avant plutôt qu'une voie - une ligne de vie usée qui végétait encore au travers des friches comme sur une paume.
 
© 2022 sharedscapes
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.